Belblock
trouvez votre bloc


Inertie Thermique
A lire aussi :
‘Démarche bioclimatique basique pour un habitat simple en milieu rural’ de FEBELCEM.
Pour économiser de l’énergie, il faut tout d’abord que l’enveloppe du bâtiment soit bien isolée.
Des économies supplémentaires peuvent ensuite être réalisées grâce à l’inertie thermique des blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et ce, tant en régime estival qu’hivernal.

inertie thermique
Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l’inertie thermique … prendre et donner
L’hiver aussi, le soleil brille. En utilisant la chaleur provenant des rayons solaires et en se protégeant du froid, on met en œuvre la stratégie du chaud.

En été, par contre, les rayons solaires peuvent conduire à une surchauffe. En limitant la pénétration des rayons solaires et en ventilant, on applique la stratégie du froid.


Stratégie du chaud en hiver

STOCKER

Exploiter les sources d’énergie thermique


inertie thermique
Source: Architecture & Climat

Il est très difficile de quantifier l’inertie thermique. Chaque composant de la construction y joue un rôle, à côté d’autres facteurs.

Le principe de l’inertie thermique peut être résumé à l’utilisation intelligente de la masse des blocs de maçonnerie en béton pour emmagasiner la chaleur générée par le rayonnement solaire ou le chauffage de manière naturelle et au cours du temps.

L’importante masse volumique des blocs de maçonnerie en béton assure, au cours du temps, le stockage d’une grande quantité d’énergie. Cette dernière est alors libérée lentement, à mesure que l’air ambiant se refroidit.

Stratégie du froid en été

DISTRIBUER

Éviter la surchauffe


inertie thermique
Source: Architecture & Climat

L’utilisation intelligente des blocs de maçonnerie en béton permet d’emmagasiner la chaleur de l’air et des rayons solaires entrants. Cela a pour effet de ralentir le réchauffement du bâtiment et de libérer la chaleur stockée lors du refroidissement de l’air ambiant.

Plus la masse thermique accessible est grande, plus la surchauffe de l’espace par la chaleur provenant des rayons solaires sera lente et faible.

Pendant certaines périodes très chaudes de l’année, cette inertie ne sera suffisante à elle seule et la ventilation, automatique ou non, préviendra la surchauffe en assurant un refroidissement plus rapide des masses de béton.

Une manière simple de déterminer l’inertie thermique d’un matériau est de se baser sur sa masse volumique (voir « Stocker »).

En prenant pour référence la pierre naturelle, dont l’excellent niveau d’inertie thermique est reconnu, on peut subdiviser les autres matériaux en différentes catégories. La masse volumique ρ de la pierre naturelle varie entre +/-2200 et 2800 kg/m³. Prenons +/-2200 kg/m³ comme référence = 10.

inertie thermique

Exemple : les blocs de maçonnerie traditionnels en béton lourd plein, avec une épaisseur de 19 cm, ont une masse volumique ρ = 2000 kg/m³. Niveau d’inertie thermique par rapport à la pierre naturelle : N.I.Test (Niveau d’Inertie Thermique estimé) = 10 x 2000/2200 = 9,09 excellent !

Sur base de leur masse volumique, le niveau d’inertie thermique des blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK a été subdivisé en différentes catégories et ce, par l’attribution d’étoiles (voir tableau).

CONCLUSION

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK ont une inertie thermique bonne à excellente, directement proportionnelle à leur masse volumique.

Bibliographie : Febelcem - Dossier Ciment n° 35, NBN B 62-002:2008, NBN B 62-003:1986.






Belblock | Bd du Souverain 68 b5 - 1170 Bruxelles |
tél. +32 2 735 80 15 | mail@febe.be
en collaboration avec: TOP argex argex FEBELCEM

infobeton.be